J'assume des responsabilités

Chers lectrices et lecteurs du blog,

 

« Je connais mes domaines de compétences pour lesquels je m’engage activement et dont j’assume les conséquences, bonnes et moins bonnes. »

 

Voici un des principes directeurs de l’Œuvre sociale qui peut nous guider dans nos fonctions. Chacun, à son niveau, assume des responsabilités tout au long de sa vie, tant au niveau privé que professionnel. 

 

Assumer ses devoirs, à l’école, en famille, au travail, en tant que citoyen ! Nous faisons tous l’expérience de la responsabilité ! 

 

Être responsable, c’est être conscient de ses actes et en assumer, de facto, les conséquences. 

Quel est le cadre de mes responsabilités ?

En tant que dirigeante, j’ai un grand nombre de responsabilités à assumer. Je dois me référer à mon cahier des charges, aux divers règlements, suivre les procédures, tenir les délais, etc. Il y a des zones très claires et définies, et il y a ces autres zones de responsabilité. Il est parfois plus délicat de savoir jusqu’où vont mes responsabilités dans les zones moins techniques où l’humain entre en jeu. Prendre ses responsabilités c’est souvent choisir et décider, faire le moins de mal possible ou le mieux possible et en assumer les conséquences.

En fonction de sa personnalité propre, nous pouvons nous sentir responsable pour tout ou pour rien ou encore savoir faire la part des choses. Quand cela va bien comme lorsque cela va moins bien. Il est d’autant plus important de définir clairement le cadre de responsabilités, que cela soit au niveau des décisions stratégiques ou opérationnelles, du recrutement de personnel, du budget, des délais, ...

 

Je suis responsable de la bonne gouvernance, de l’utilisation efficiente des ressources qui me sont allouées, au niveau des personnes comme des biens matériels. Il est aussi de ma responsabilité de relever les choses qui vont bien comme celles qui ne vont pas. À l’Armée du Salut, nous voulons développer la culture du feedback réciproque dans un esprit constructif ! Cet outil peut être utile pour se situer dans le juste cadre et les limites de sa fonction. 

Comment confier des responsabilités ?

Confier des responsabilités à une personne nécessite un certain niveau de confiance réciproque. Il s’agit aussi de croire en la personne, en ses capacités et compétences à assurer une mission. Notre vis-à-vis doit comprendre qu’est-ce qu’on attend de lui, quelles sont les exigences, le cadre, les compétences demandées pour assumer une responsabilité. Donner ou se donner le droit à l’erreur devrait aussi faire partie de la culture de notre Organisation. C’est un sujet qui est malheureusement un peu tabou, même si nous adhérons intellectuellement au principe. Je me souviens d’un collègue à qui je disais : « Tu es vraiment génial ! » Et lui de me répondre : « Tu sais, je peux aussi être très décevant ! » Eh oui, nous sommes et restons des êtres humains avec toutes nos forces et nos fragilités.

 

Manifester de la confiance, notre confiance en l’autre, c’est croire en lui et en ses capacités à atteindre ses objectifs et à donner le meilleur de lui-même. C’est rechercher une satisfaction réciproque dans le cadre donné. Du « win-win », du gagnant-gagnant !

Défis personnels !

J’ai une tendance naturelle à me croire responsable de tout et de tous. Je me pose alors régulièrement cette question : « Qu’est-ce qui dépend de moi ? », afin de ne pas me laisser submerger par tous les malheurs du monde.

En tant qu’aînée de ma fratrie et en tant que mère, j’ai le sens des responsabilités. Je veux que tous ceux qui sont autour de moi se sentent en sécurité, qu’ils ne manquent de rien et soient heureux.

Quelle illusion… quel idéal !

Heureusement, avec les années et les expériences de vie, j’ai appris que je n’avais pas ce pouvoir… je suis devenue beaucoup plus modeste. J’ai appris à regarder et à considérer l’autre comme étant, lui aussi, plein de ressources et de capacités à prendre des décisions pour sa propre vie et à en assumer les conséquences. J’apprends également à développer la co-responsabilité dans certains domaines.

 

Je suis et resterai toujours touchée par les personnes en souffrance, en difficulté. J’essayerai toujours de comprendre les raisons qui amènent une personne à faire certains choix ou non-choix. Mon cœur est et restera compatissant, cela fait partie de mon ADN, influence mon comportement et mes actions en faveur des plus défavorisés. C’est probablement une des raisons pour lesquelles j’adhère aux valeurs de  l’Armée du Salut.

 

Voici les valeurs que prône l’Armée du Salut : Dignité, espérance, justice, amour, liberté, réconciliation et responsabilité !

Responsabilité : Genèse 2:15, Exode 23:11 Nous avons une double responsabilité envers le Créateur et la Création. Cette responsabilité influence notre comportement et notre engagement socio-politique. Nous voulons donc nous engager pour défendre l’intérêt des plus faibles.

Conclusion

Je veux continuer de prendre mes responsabilités en comptant avec et sur l’autre et le Tout-Autre, et être ainsi en route pour l’humanité avec l’être humain !

 

Agnès Wahli

Directrice des institutions sociales romandes

Kommentar schreiben

Kommentare: 1
  • #1

    Khelifi (Montag, 07 Mai 2018 14:18)

    Bravo! Cela rejoint tout-à-fait mon objectif de vie et vie professionnelle qui est un long chemin d'apprentissage, du moins pour moi pour arriver à cette parfaite adéquation d'harmonie.
    Merci Agnès ! J'enregistre tout ton commentaire comme fil rouge afin qu'il m'imprègne tout au long de mon cheminement. Yasmina

Unsere Adresse

Heilsarmee Hauptquartier

Abteilung Sozialwerk

Effingerstrasse 53

3008 Bern

Tel. 031 388 05 72

sozialwerk(at)heilsarmee.ch

www.heilsarmee-sozialwerk.ch

Kontakt

Aktuell

Dazugehören – die Heilsarmee fördert Inklusion und Teilhabe. 

Ergebnisse einer Studie im Auftrag der Heilsarmee zeigen: Die Betriebskultur ist entscheidend, wenn Inklusion, also Teilhabe, gelingen soll. 

Interessierte finden hier weitere

Informationen:

Summary / Zusammenfassung des Schlussberichts 

Der Lern●Punkt ist ab 01.01.2015 ein eigenständiger Bereich innerhalb des Heilsarmee Sozialwerks.

Alle nötigen Informationen zu den Kursen und Online-Anmeldeformularen finden Sie unter lernpunkt.heilsarmee.ch

Die Heilsarmee Schweiz hat eine Fachstelle für soziale Gerechtigkeit. Die Themen, mit denen sich die Fachstelle zurzeit beschäftigt, sind soziale GerechtigkeitMenschenhandel, Migration und Community.

Unsere Partner

DE | FR