Comment je prends soin de moi

Cela fait 36 ans que j’exerce une activité professionnelle. Pour moi, cela n’a jamais été facile de suivre ce principe de direction au cours de ces années. Je suis un homme qui aime les projets. Chaque fois qu’un nouveau défi se présentait à moi, je me plongeais dedans. Mon premier projet, peu après la fin de mon apprentissage, a consisté à mettre sur pied une maison d’édition, ce qui a failli se terminer par un burnout. J’ai eu l’occasion de tester mes limites.

 

Si ma famille ne m’avait soutenu tout au long de ces années, j’aurais certainement tout simplement ignoré le principe « Je prends soin de moi » et j’en aurais finalement payé le prix fort. Elle m’a appris que ma vie ne se résumait pas à mon travail.

 

Au fur et à mesure que j’ai avancé en âge, j’en ai tiré les enseignements grâce à la réflexion personnelle. Par exemple, que le principe « Je prends soin de moi » comporte trois dimensions qui sont toutes aussi importantes les unes que les autres pour moi : mon corps, mon âme et mon esprit.

 

Prendre soin de mon corps

Chacun a ses propres défis à relever. Le mien consiste à manger régulièrement et sainement. Comme je suis souvent en déplacement, le

« fast food » est omniprésent. Par ailleurs, il faut du temps pour faire une pause de temps à autre. Je n’en dispose pas toujours, et le cercle vicieux s’enclenche déjà là. Par ailleurs, j’ai aujourd’hui plus de 50 ans et l’alimentation exige définitivement moins de discipline que la pratique hebdomadaire du sport. Mon corps a besoin d’activité physique, même si au travail, je suis un marathonien.

 

La courte sieste quasi-quotidienne de midi constitue une autre composante essentielle de mon programme « prendre soin de moi ». Peu importe le moment ou le lieu. « Se déconnecter » complètement durant 20 minutes et fermer les yeux : une fois que c’est devenu une habitude, on se rend compte du bien que cela procure.

 

Prendre soin de mon âme

Nous sommes maintenant arrivés aux choses qui constituent un élixir de vie pour moi : entretenir les relations avec mes proches et avec mes amis ; les activités qui servent à laisser vagabonder l’âme : les vacances, les bons petits plats, le jardinage, les activités dans la nature ou sinon la pratique d’un hobby. Ces choses doivent pouvoir trouver une place fixe dans l’emploi du temps de la semaine et ne peuvent pas être supprimées sans autre au profit du travail. J’ai dû apprendre à tenir un agenda intégré, afin de garder la vue d’ensemble. Sinon je risque de planifier mon temps à double ou d’oublier de prévoir du temps pour les loisirs.

 

Prendre soin de mon esprit

Personnellement, je crois que chaque être humain est doté d’un esprit qui s’interroge sur Dieu. Notre esprit cherche. Il est un explorateur et souhaite davantage comprendre et reconnaître. L’esprit se trouve en relation directe avec ce que nous ne voyons pas mais que nous ressentons néanmoins. C’est en prenant l’exemple du ciel étoilé de nuit que je peux le mieux exprimer le phénomène : lorsque je regarde le ciel étoilé dans la quiétude de la nuit, je me sens à l’abri et comme faisant partie du grand tout.

 

Je m’intéresse à tout ce que je ne comprends pas. Notre esprit a besoin de nourriture. Il est très important de nourrir son esprit. J’ai trouvé ma voie. Je réfléchis beaucoup à d’anciens écrits. Mon esprit se nourrit aussi dans la prière. La prière m’aide à mettre de l’ordre dans mes sentiments et à exprimer ma foi en Dieu.

 

Le fait de tirer des enseignements de la sagesse et le fait de savoir que mon action est guidée par une autorité supérieure, signifient pour moi que je dois agir de manière responsable envers moi-même et envers mes semblables.

 

L’apprentissage de la meilleure manière de prendre soin de soi est l’œuvre d’une vie. Maintenant, je serais curieux de savoir comment vous réussissez cela et si vous pourriez donner quelques tuyaux sur la manière d’y parvenir. Pour cela, il vous suffit d’utiliser la fonction « Commentaire » dans le blog. Merci beaucoup !

 

Je vous souhaite un agréable été.

 

Jakob Amstutz

Directeur brocki.ch 

Kommentar schreiben

Kommentare: 0

Unsere Adresse

Heilsarmee Hauptquartier

Abteilung Sozialwerk

Effingerstrasse 53

3008 Bern

Tel. 031 388 05 72

sozialwerk(at)heilsarmee.ch

www.heilsarmee-sozialwerk.ch

Kontakt

Aktuell

Der Lern●Punkt ist ab 01.01.2015 ein eigenständiger Bereich innerhalb des Heilsarmee Sozialwerks.

Alle nötigen Informationen zu den Kursen und Online-Anmeldeformularen finden Sie unter lernpunkt.heilsarmee.ch

Die Heilsarmee Schweiz hat eine Fachstelle für soziale Gerechtigkeit. Die Themen, mit denen sich die Fachstelle zurzeit beschäftigt, sind soziale GerechtigkeitMenschenhandel, Migration und Community.

Unsere Partner

DE | FR