Rapport intermédiaire sur l’enquête concernant l’inclusion et la participation

 

Chers lectrices et lecteurs du blog,

 

L’un des objectifs annuels 2017 de l’Œuvre sociale s’intitule: « L’Œuvre sociale mène une étude dans le but de clarifier le potentiel de participation dans le cadre de l’Armée du Salut. » C’est la raison pour laquelle l’Œuvre sociale a lancé en décembre 2016 une enquête empirique sur le sujet. Lors de la formation leadership des 18 et 19 janvier 2017, les responsables de site ont été sensibilisés à cette question. 

La présentation sur l'inclusion et la participation est classée dans la base de données des documents de l'Œuvre sociale sous la rubrique "Inclusion et participation".
Inclusion et participation (Oliver Merz)
Adobe Acrobat Dokument 3.0 MB

Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis lors. C’est le moment de faire un bref rapport intermédiaire.

De février à avril, plusieurs sites (établissements médico-sociaux, filiales de l’Armée du Salut brocki.ch, foyer d'accueil et service régional de l’Aide aux réfugiés, etc.) ont été visités et différentes interviews ont été menées avec les responsables de site, les collaborateurs et collaboratrices, les résidents et résidentes ou les clients et clientes. A cet effet, nous avons pris en compte tant des sites et Postes de Suisse alémanique que de Romandie. Les données issues des entretiens font actuellement l’objet d’une évaluation. Afin d’approfondir et de renforcer les résultats, une deuxième ronde d’interviews est prévue au cours des prochains mois. Les résultats finaux et les recommandations de mise en œuvre pourront vraisemblablement être présentés au début de l’année 2018.

 

Il est d’ores et déjà possible de présenter des résultats intermédiaires intéressants. En premier lieu, il est remarquable de constater combien l’attitude inclusive est déjà ancrée dans les sites. Ceci explique aussi l’engagement motivant et effectif de nos institutions en faveur de l’inclusion. Les entretiens ont également permis d’identifier les nombreux défis auxquels doivent faire face les sites : tendances discriminatoires de la société, dispositions légales rigides, manque de ressources financières, pénurie de personnel, manque de temps, fossé culturel, barrières linguistiques, manque d’indépendance et d’autodétermination des clients, pour ne citer que quelques exemples.

 

Par ailleurs, l’enquête met en lumière comment les sites s’efforcent de relever ces défis. A titre illustratif, on s’efforce de créer une atmosphère et une culture d’entreprise inclusives, on offre un gîte aux clients et on encourage la participation à la vie de la société. Ce faisant, on mise sur un travail d’équipe diversifié et on fait preuve de beaucoup de flexibilité, de créativité et d’innovation. On recourt aussi de façon ciblée à des offres internes et externes à l’Armée du Salut. Les institutions et les Postes travaillent main dans la main à l’inclusion, bien que, en plusieurs endroits, la collaboration pourrait encore être améliorée.

 

Il y a cependant aussi des raisons laissant penser que les efforts d’inclusion dans les sites ont leurs limites. Ceci est par exemple illustré par le fait que la législation, le monde du travail et la société, mais aussi les sites, ne sont adaptables et modifiables que de manière limitée. Cela vaut également pour les collaborateurs et collaboratrices, les résidents et résidentes ou les clients et clientes. L’inclusion se base en fin de compte sur ce que chacun est en mesure de faire. Les résultats intermédiaires montrent cependant qu’il serait souvent possible de faire encore davantage. Lorsque la volonté et la disponibilité sont présentes, on recherche une solution et on la trouve souvent aussi.

 

Les rencontres cordiales et les entretiens approfondis qui ont eu lieu jusqu’à présent dans les sites m’ont personnellement beaucoup réjoui et enrichi. Je suis d’autant plus convaincu, qu’au sein de l’Œuvre sociale, on travaille avec beaucoup d’ardeur et de professionnalisme en faveur des personnes se trouvant dans des situations difficiles. Actuellement, je situe les défis les plus grands en termes d’inclusion surtout du côté de la société, qui devrait absolument devenir plus réceptive aux nombreuses bonnes démarches intégratives et inclusives des institutions sociales. On peut avoir bon espoir que, de manière globale, cette enquête débouchera sur des enseignements précieux tant à l’Œuvre sociale qu’à l’Armée du Salut, afin de poursuivre la voie empruntée avec une conviction renforcée.

 

Je vous souhaite un été rafraîchissant et enrichissant !

 

Dr. Oliver Merz

Chef de projet « Inclusion et participation » 

Kommentar schreiben

Kommentare: 0

Unsere Adresse

Heilsarmee Hauptquartier

Abteilung Sozialwerk

Effingerstrasse 53

3008 Bern

Tel. 031 388 05 72

sozialwerk(at)heilsarmee.ch

www.heilsarmee-sozialwerk.ch

Kontakt

Aktuell

Der Lern●Punkt ist ab 01.01.2015 ein eigenständiger Bereich innerhalb des Heilsarmee Sozialwerks.

Alle nötigen Informationen zu den Kursen und Online-Anmeldeformularen finden Sie unter lernpunkt.heilsarmee.ch

Die Heilsarmee Schweiz hat eine Fachstelle für soziale Gerechtigkeit. Die Themen, mit denen sich die Fachstelle zurzeit beschäftigt, sind soziale GerechtigkeitMenschenhandel, Migration und Community.

Unsere Partner

DE | FR